19 avr. 2017

Blue Ruin (2013) Jeremy Saulnier


Au début nous suivons un clochard. Assez organisé, discret. Un flic vient lui apprendre que l'assassin de ses parents va sortir de prison, il va se venger.
Film réaliste, classique dans la mesure où la réalisation ne se perd pas dans les effets inutiles. C'est avec plaisir que l'on plonge avec le personnage dans cette quête sanglante. Tous les éléments ne sont pas expliqués de suite, c'est une portion de vie qui nous est donnée, telle qu'elle pourrait se passer, avec ses silences et ses moments d'explosions. Un film percutant et intense.

18 avr. 2017

Juste la fin du monde (2016) Xavier Dolan


Un homme revient chez lui après une longue absence dans l'intention d'apprendre à sa famille sa mort à venir.
Des passages redondants, hystériques et assez pénibles, d'autres téléphonés cependant la magie opère par moments, donnant au film un souffle irrégulier.

La loi du marché (2015) Stéphane Brizé


Un chômeur (Vincent Lindon) tente de joindre les deux bouts. 
Rien de réjouissant dans ce récit d'une lutte quotidienne, l'individu tente de ne pas être broyé dans un monde qui manque de chaleur, de compassion et de beauté. La vraie vie pour certains, telle qu'elle se déploie, implacable, violente. Belle plongée réaliste qui nous donne envie de respirer un air plus pur.

Cave of Forgotten Dreams (2010) Werner Herzog


Herzog a accès à la grotte Chauvet et nous fait partager la dimension totalement unique de l'endroit.
Des dessins de plus de 30 000 ans sont intacts, la magie opère intensément.
Il est passionnant et émouvant de se mettre dans les pas de ces hommes venus projeter sur la roche l'univers qui les entouraient alors, de percevoir les signes de leur spiritualité, de leur manière d'entre en contact avec les mystères du monde.

The Confessions of Thomas Quick (2015) Brian Hill


Suède. Au sein de la tranquillité d'un asile, un patient, au cours de ses nombreuses séances de thérapie, se met à avouer des meurtres où la pédophilie se mêle au cannibalisme.
Le parti-pris narratif de ce documentaire est intéressant, il témoigne de la puissance de la parole et de l'écoute aveugle de ceux qui la reçoivent, plus encore de la légèreté pour ne pas en dire davantage des professionnels qui entouraient cet homme singulier.