19 mars 2010

The Hunter (1980) Buzz Kulik



Film à regarder en fin de semaine. Au moment précis où l'on se met à hésiter entre le sommeil et l'exil. Parcourir sa dvdthèque, saisir une galette et quitter les lieux avant de vouloir en prendre une autre. Arriver jusqu'au canapé et s'allonger, garder juste assez d'énergie pour avoir les paupières ouvertes de temps à autre. Steve McQueen, Elli Wallach et Ben Johnson doivent vous aider à rester éveillé mais ils sont aussi fatigués que vous. Le scénariste a pondu une histoire copieuse, un vrai pudding, de ceux que l'on trouve dans les zones commerciales suburbaines anglaises, loin du centre-ville, le truc vert et rose avec des morceaux noirs qui dépassent, ceux que Parr aime mettre en boîte, jugez plutôt : McQueen doit assurer ses missions de chasseur de primes moderne, veiller à ce que sa femme ne le quitte pas avant d'accoucher tout en essayant d'oublier un psychopathe tête à claques collé à ses basques. Au moment du tournage McQueen suggère de prendre le contre-pied de son image de beau gosse speedé aux leviers de vitesse, ainsi il ratera systématiquement ses créneaux, ruinera quelques carrosseries et filera vitesse grand blé au volant d'une moissonneuse batteuse... Amateurs d'exploits mécaniques s'abstenir !!
Mettons une scène de course poursuite dans le métro pour essayer de rendre hommage à French Connection mais n'oublions pas les gymnastes, McQueen devra esquisser quelques figures presque habiles, cheval d'arçon style.
Si après cela vos yeux sont encore ouverts ce ne sera pas grâce à la réalisation plate de Kulik, non... C'est le plaisir tordu de voir Wallach s'ennuyer, McQueen assumer son dernier film, sans oublier le score de Michel Legrand.