19 août 2013

Dimenticare Palermo / Oublier Palerme (1990) Francesco Rosi


Film d'un pessimisme absolu, Oublier Palerme présente le pouvoir de la mafia comme un système incontournable qui ruine la ville (et par extension le pays) en laissant le patrimoine historique en décrépitude, le menuet des soeurs, les palais à l'abandon, les princes relégués dans des hôtels en sont les quelques exemples exhibés.
La violence, la manipulation, l'emprise de la mafia sont dans les détails, dans la façon qu'ont les individus de répondre évasivement aux questions posées, elle est là tout en étant invisible. Les séquences liées au jasmin sont révélatrices du vampirisme qui règne sur la population. Palerme est vivante, les scènes du marché, les petits restaurants, les habitants chaleureux et cependant fantomatique.
Belushi et Rogers ne sont pas convaincants, ils n'habitent guère leurs personnages, cela n'empêche pas le propos de passer au-dessus de cet écueil et de donner une force sombre au récit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire