16 août 2013

The Vagabond / Charlot musicien (1916) Charlie Chaplin


Où le mélodrame fait irruption dans le burlesque.
Chaplin tente autre chose mais pour faire passer la pilule le film commence par du pur burlesque, Charlot est en train de jouer du violon pour gagner deux sous, nous le voyons à l'arrière-plan, tout à l'arrière, contre le mur du saloon, au premier plan un groupe de musiciens se met à jouer, faisant bien plus de bruit et suscitant de meilleures réactions chez les clients. Charlot s'arrête de jouer et passe le chapeau, il récolte pas mal d'argent étant donné que les clients pensent qu'il fait parti du groupe. 
C'est ensuite que Charlot quitte la ville pour la campagne et tombe sur une jeune fille abandonnée (Edna Purviance) et élevée chez des gitans. Le mélo joue à plein, Charlot tombera amoureux mais la jeune fille aimera le peintre (Lloyd Bacon) qui lui aura tiré le portrait. Schéma qui sera reproduit dans d'autres films bien plus tard. Une fois dans la voiture qui l'emmène vers la grande vie, sa mère fortunée l'a reconnue grâce à une tâche de naissance qui figure sur le portrait, elle angoisse et revient chercher Charlot pour l'amener avec elle. le carton signale qu'il s'agit là du fruit du véritable amour mais nous ne sommes pas dupes, c'est davantage de l'amitié dont il est question.

Intérêt de l'irruption du mélodrame, Chaplin tire le fil à faire pleurer les foules tout en veillant bien à ne pas oublier de les faire rire de temps en temps.
Il faut noter que la mise en scène est plus étoffée que d'habitude, Chaplin tient à utiliser tout l'espace qui est disponible à l'intérieur du cadre. Sa position à l'arrière-plan joue pleinement sur la profondeur de champ, tout comme d'autres plans dont celui qui fait l'objet de la capture, à l'arrière plan ou devant c'est toujours pour signaler une solitude essentielle. La hauteur et la largeur sont des espaces qu'il utilise bien plus pour le comique, voir la manière dont il se hisse sur une branche pour assommer les membres de la petite communauté qui exploite la jeune fille. Enfin la caméra est plus mobile, un panoramique (ou deux, je ne sais plus) est visible et la caméra est même embarquée à l'intérieur de la roulotte afin de donner plus de dynamisme à la fuite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire