11 oct. 2013

Blue Jasmine (2013) Woody Allen


Jasmine (Cate Blanchett) a réussi à s'extraire de sa condition sociale, elle a épousé Hal (Alec Baldwin), un riche financier qui gagne sa vie en faisant des montages financiers frauduleux, vit dans un monde où le luxe l'enveloppe et crée une paroi qui la protège du monde extérieur où vit encore sa demi-soeur Ginger (Sally Hawkins).
Seulement tout s'arrête lorsqu'elle se rend compte que son mari la trompe avec la régularité d'un métronome, elle le dénonce alors au FBI.
Le film raconte ces révélations en de nombreux flashs backs qui succèdent aux scènes qui montrent Jasmine en proie aux difficultés pour retrouver son ancien mode de vie. Hors de son cocon satiné la vie est une lutte et Jasmine n'a pas la force de lutter.

Comme dans Cassandra's Dream, Allen montre des personnages qui tentent tout pour céder aux charmes de l'argent. Blanchett est émouvante dans ce personnage en perdition, dont le nom est une façade, qui refuse absolument de composer avec la réalité. L'on rit parfois mais pas longtemps. Le mensonge construit peu à peu d'immenses châteaux de cartes dorées qui, lorsqu'ils s'écroulent laissent apparaître une moisissure qui avait échappé à nos regards éblouis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire