14 oct. 2013

Dark Horse (2011) Todd Solondz


Abe (Jordan Gelber) vit encore chez ses parents. Il est paresseux, incompétent, collectionne les figurines en plastique et autres peluches issues de l'univers du comics et du cinéma (aujourd'hui les deux ne semblent plus faire qu'un). Sa mère (Mia Farrow) le couve, son père (Christopher Walken) le méprise, lui ayant toujours préféré son frère devenu chirurgien. Il tombe amoureux de Miranda (Selma Blair), belle jeune femme mais dépressive au plus haut point...

Abe, prisonnier d'un monde artificiel, auditeur de chansons pops qui lui vantent la réussite, les espoirs incandescents d'une vie meilleure, ne saisit pas les codes et valide de mauvais choix. Alors que le bonheur se trouve à sa portée mais ce bonheur n'est pas loué par la culture qui l'imprègne. C'est un premier constat, le second est celui d'un enfant qui s'est vu attribué un statut qui lui a collé à la peau comme une malédiction, celle du tocard, du "dark horse", duquel nous n'attendons rien si ce n'est un miracle. L'amplitude est trop immense pour que le jeune Abe puisse la dépasser.
Le film de Solondz rend hommage, et justice, à  tous ceux qui débutent dans la vie avec ce handicap. L'épreuve leur sera difficile.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire