13 oct. 2013

Musik i mörker / Musique dans les ténèbres (1948) Ingmar Bergman


Bengt (Birger Malmsten), un jeune pianiste, a un accident sur un champ de tir militaire, devenu aveugle il doit tout réapprendre. Ingrid (Mai Zetterling, le printemps à elle toute seule), une jeune servante, va tomber amoureuse de lui.
C'est l'histoire de deux destins qui se croisent, deux êtres qui, grâce à l'amour, vont pouvoir se surpasser et vaincre les difficultés de la vie. Ce thème est présent à travers d'autres personnages secondaires.
Après un début étonnant où Bengt se trouve entre la vie et la mort (Bergman filme les limbes avec le personnage se traînant dans la boue d'où surgissent des bras qui tentent de le retenir mais finalement il s'élève et remonte à la surface, Bengt s'élève à travers un espace liquide, un aquarium avec superpositions de poissons et une sirène, en bas de l'écran, à droite, Mai, une prémonition), séquence naïve et osée, le film déroule un mélodrame classique, une histoire d'amour, simple et belle, en partie grâce aux charmes des deux acteurs principaux et à la réalisation soignée de Bergman qui aime jouer avec la lumière, les ombres. Quelques scènes tournées en extérieur, scène du cimetière, scènes de la campagne,  sont les bienvenues et ajoutent à la beauté du film.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire