22 oct. 2013

Polytechnique (2009) Denis Villeneuve


Le massacre de plusieurs étudiantes à Polytechnique, université de Montréal donne lieu à une fiction, signée Denis Villeneuve.

Le réalisateur s'emploie à montrer les faits et les répercussions de cet événement sur quelques personnages dans un noir et blanc austère, un style qui l'est tout autant. Seul le montage perturbe la chronologie et donne au spectateur de fausses pistes ce qui était, peut-être inutile.

La misogynie du tueur est clairement exprimée et nous le voyons se préparer, être à l'oeuvre.
La froideur du film, son absence de point de vue ou de discours laisse le spectateur sans explications supplémentaires, c'est bien le mal et sa démonstration qui se réalisent. Rien de plus à comprendre. Les survivants, comme les spectateurs, doivent vivre avec cela. Pour les premiers, rien de plus difficile. Pour les seconds, le film est là pour témoigner d'une réalité. 
Sorti de là, je crois que je préfère, de loin, un documentaire bien fichu ou, pour prendre un sujet équivalent, Elephant de Van Sant, qui apporte plus d'humanité, plus de réalité au sujet.

5 commentaires:

  1. Ce film m'intéresse et m'intrigue depuis longtemps. Il me semble qu'il n'est disponible qu'en import à l'heure actuelle.

    Adorant "Elephant" de Gus Van Sant, je me demandais ce que cette vision estudiantine pouvait apporter, ne serait-ce que par la volonté de filmer en noir et blanc là où Van sant opte pour une photo clairement colorée malgré la tonalité très sombre du script, et si cela se justifiait chez Villeneuve, qui depuis a obtenu une large reconnaissance critique et l'adhésion publique (grâce à "Incendies")

    RépondreSupprimer
  2. En repensant au film, celui-ci, et en le confrontant au Van Sant, il me vient à l'esprit que le second contient davantage d'amour, de réalité sensible. Le Villeneuve a une froideur qui peut s'expliquer par l'immersion des étudiants (pas tous, voir la salle où se déroule une fête qui semble totalement éloignée et de l'activité que je pointe plus loin et du massacre en cours) dans des activités intenses, c'est Polytechnique, "ça bosse dur", il y a, je crois, un peu de cela.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour ton commentaire
    Comment l'as-tu vu ? DVD ? Blu-ray, et si oui lequel ?
    Merci.

    RépondreSupprimer
  4. Diffusé sur une chaîne du bouquet Canal Sat, je ne sais plus laquelle... Il doit certainement l'être encore.

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour la précision
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer