11 nov. 2013

Marathon Man (1976) John Schlesinger


J'avais gardé en mémoire "la scène du dentiste" mais cette fois je l'ai trouvée assez banale.
Cet ancien nazi, superbement campé par Laurence Olivier, qui représente l'histoire encore vivante est une figure inoubliable. La scène la plus réussie est celle où Szell, le nazi, se fait reconnaître dans la rue, en plein New York, le crescendo de la scène est superbe, le montage tout autant, tout le jeu des regards, la tension qui monte...
L'intrigue ne m'a pas vraiment captivé, j'étais plus intéressé par les endroits de New York qui servaient de toiles de fond aux personnages et aux acteurs, notamment William Devane, j'adore ce visage, il a vraiment un look peu banal, ses lèvres et sa dentition fascinent et épouvantent à la fois. 
Marthe Keller, Roy Scheider et Dustin Hoffman sont bons mais Olivier emporte le morceau, un bon méchant ne respecte rien ni personne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire