6 nov. 2013

Voici le temps des assassins... (1956) Julien Duvivier


Eric Bonnefille, dans son double Julien Duvivier paru chez L'Harmattan, évoque le décès de l'épouse du réalisateur ainsi que l'échec critique et public de son film précédent, ceci pour expliquer la noirceur du scénario original tourné et écrit par Duvivier.
Il est vrai que le personnage de Catherine et de sa mère Gabrielle (Danièle Delorme et Lucienne Bogaert) sont ignobles. Aussi ignobles que les hommes sont idiots. Chatelin et Gérard (Jean Gabin et Gérard Blain) sont de réels pantins et le scénario n'use d'aucune discrétion quant à leurs aveuglements successifs.
Le film ne m'a pas beaucoup enthousiasmé, la lourdeur de l'écriture y est pour beaucoup. Je me suis contenté de prendre mon plaisir avec quelques acteurs, notamment Lucienne Bogaert dans son rôle de droguée en totale rupture avec la morale et Germaine Kerjean, la mère de Gabin dans le film. Le reste était trop grossier ou trop timide.
Une déception.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire