15 déc. 2013

Death Wish II / Un justicier dans la ville 2 (1982) Michael Winner



Paul Kersey : You believe in Jesus ?
Stomper : Yes, I do.
Paul Kersey : Well, you're gonna meet him.

Les producteurs Golan/Globus produisent le deuxième épisode de la saga Kersey (Charles Bronson).
Ce dernier ne peut sortir avec une femme sans que des voyous ne viennent le déranger. Il est une espèce d'astre noir maléfique qui attire les tarés du coin or il se trouve qu'à Los Angeles ces individus prolifèrent.
Voyez, le film à peine commencé, le temps d'acheter une glace et hop, le portefeuille est volé, les truands (dont Laurence Fishburne fait parti) repèrent la maison de Kersey et lui violent, tabassent la femme de maison qui préparait le repas. Comme c'est le volume II, la séquence dure plus longtemps. Kersey rentre alors chez lui avec sa fille, elle sera enlevée, violée et s'empalera sur une grille.
Cela pour démontrer une spirale infernale ou une malchance étonnante.

Enterrement, quelques répliques pour dire que Kersey va vivre un peu à l'écart dans une cabane, on le voit couper quelques bûches histoire d'oublier mais Kersey n'oublie pas. Il veut sa

VENGEANCE !!

Il loue alors une thurne dans une zone interlope de LA et commence ses rondes, retrouvant un à un les auteurs de la séquence initiale. De 11 morts pour le premier nous passons à 16. Ochoa (Get the Motherfucker for Me !) passe faire un tour, il meurt, ce qui signifie qu'il disparaîtra des prochains épisodes, dommage je l'aimais bien. 
Le lieutenant en charge de l'enquête est d'une fadeur extrême, à l'image de la nouvelle copine de Kersey (Jill Ireland, Mme Bronson).
Musique de Jimmy Page, pas vraiment inoubliable, le film est un exercice un peu vain.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire