8 janv. 2014

Heaven Knows, Mr. Allison / Dieu seul le sait (1957) John Huston


1944. Un Marine (Robert Mitchum) fait naufrage sur une île du Sud Pacifique, il n'y rencontre qu'une religieuse (Deborah Kerr). Ils vont apprendre à se connaître jusqu'à l'arrivée d'une compagnie de japonais venue occuper l'île.

Huston traite le film de guerre d'une façon presque naturelle, on y voit les japonais se détendre dans leurs baraquements, jouer au Go, boire du saké mais ce qui l'intéresse avant tout est cette histoire d'amour très improbable entre une religieuse et un marine et il faut bien les talents conjugués de Mitchum et de Kerr pour faire passer toutes les nuances de leur liaison impossible.
La scène de la déclaration suivie de la demande en mariage est superbe, la gêne incarnée par Mitchum, la distance respectueuse que l'émotion arrive à surpasser et le refus, les yeux emplis de larmes de Kerr, scène d'une beauté simple et touchante.
Huston est parfois au bord du plan interdit, je pense notamment à Kerr, dans la grotte, en train de prier au premier plan, et Mitchum, en contre-jour, le couteau dépassant de sa silhouette, excepté ce plan le reste est charmant, Kerr est sublime dans ce vêtement, désirable, son visage appelant le désir. Quant à Mitchum, c'est un rôle qu'il endosse avec une présence éclatante, entre tact, douceur et force.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire