12 janv. 2014

Riens du tout (1992) Cédric Klapisch


Pour un premier film il ne fallait pas manquer d'audace, Riens du tout est un film chorale brassant des vies particulières dans un mouvement plus large qui les englobe, ces vies sont celles de ceux qui travaillent et gravitent autour des "Grandes galeries", un grand magasin, type "Les Galeries Lafayette" avec étages démultipliés et puits central.
Le magasin est au bord du dépôt de bilan et les décideurs donnent carte blanche à un nouveau directeur (interprété par Fabrice Luchini) pour redresser les comptes. Il a un an.

Pas vraiment de personnage principal mais une foule de personnages que l'on suit avec un réel plaisir, porté par une mise en scène fluide, solide, lisible. Entre Tati, Capra, Altman, le spectateur vit avec ces derniers, espoirs, tensions, unions, événements divers, sorties management "Build Team"... La vie d'une grande entreprise comme elle va, un regard amusé et lucide sur le monde du travail.

Le montage est à l'image du film, non pas une suite de sketchs comme beaucoup de films les présentent mais des petites touches qui prennent vie de manière harmonieuse.

Antoine Chappey, Jean-Pierre Darroussin, Nathalie Richard, Zinedine Soualem, Karin Viard, Simon Abkarian, Olivier Broche : une distribution de qualité pour un film très agréable à suivre, un film qui respire l'envie d'être avec les autres.

Mention spéciale pour les dialogues, écrits par Klapisch et Berroyer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire