5 janv. 2014

Secrets & Lies / Secrets et mensonges (1996) Mike Leigh


Après l'enterrement de sa mère adoptive Hortense (Marianne Jean-Baptiste) décide de connaître sa mère naturelle. Elle effectue les démarches nécessaires et entre en contact avec Cynthia (Brenda Blethyn). 
Le secret, les mensonges, Leigh nous plonge au coeur d'une famille et nous montre combien ce que l'on garde en soi, ce que l'on tait se répercute au quotidien, pourrit les relations entre les êtres. Secrets de Cynthia, de Monica.
S'il y a bien une situation banale c'est celle-ci : les détours que prend l'amour, la vérité pour se dire, parfois sur plusieurs décennies. La scène du retour de Stuart (Ron Cook), l'ancien propriétaire du studio photo de Maurice (Timothy Spall dans un rôle qui marque), est révélatrice de ces détours.

La beauté du film tient en l'interprétation de ses acteurs, ils sont tous remarquables mais Brenda Blethyn emporte l'adhésion, elle nous amène vers des émotions qu'on ne rencontre pas souvent au cinéma. Certes c'est un mélo et le scénario est fait pour nous tirer des larmes mais lorsqu'elles coulent nous n'avons pas le sentiment d'être manipulés, nous fondons devant un récit puissant, presque universel (bénies soient ceux qui ne rencontrent pas ces difficultés), la magie du jeu, celui d'un acteur, d'un texte, opère. La scène de la rencontre de Cynthia et Hortense, dans le salon de thé est une des plus belles jamais vues.

Ce que j'apprécie plus encore c'est l'absence de regard angélique, nous sommes avec Mike Leigh, c'est bien une mort qui va provoquer la démarche, pas de mort, pas d'amélioration. Les brouilles, les malentendus peuvent durer indéfiniment, lorsque la mort survient il est alors trop tard et nous restons seuls avec notre chagrin, seul et condamné.
Maurice est celui qui tente par-dessus tout de réunir, de garder les liens, c'est un photographe qui travaille beaucoup les portraits, les mariages. Ce n'est pas anodin car devant lui les secrets se dévoilent, se taisent, se cachent ou persistent devant son objectif. Il tente alors de sublimer ce court instant, provoque un sourire... 

Il faut deux heures pour connaître, aimer ces personnages et voir la vérité, l'amour, la paix l'emporter. Belle démonstration.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire