12 févr. 2014

5 Card Stud / 5 cartes à abattre (1968) Henry Hathaway


Entre western et policier, entre respect des genres et décontraction distanciée, le film pose son intrigue tout en ayant l'impression de s'en moquer, se réservant le droit de tisser quelques intrigues de coeur, une amitié profonde, des hostilités viriles sans conséquences qui se révèlent être plus tenaces, plus violentes.
Il y a de l'indécision, de l'entre-deux, de l'hésitation : le dernier mot de la belle Inger Stevens insiste sur ce "peut-être" tout comme Van (Dean Martin) qui ne sait, comme le Clash s'il doit partir ou rester.
Alors soit cette valse convient au spectateur qui se laisse guider en ces eaux mouvantes, soit l'on s'irrite de ce parti pris.
J'ai commencé le film comme le second en le finissant avec le sentiment du premier.
Robert Mitchum, Dean Martin, Inger Stevens, Rody McDowall ne sont pas étrangers à l'affaire. Yaphet Kotto, Katherine Justice, Denver Pyle et Ted de Corsia (qui apparaît juste le temps de se mettre en rogne) non plus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire