18 févr. 2014

High Air (1956) Allan Dwan


Dwan était membre de la Screen Directors Guild, ce syndicat de réalisateurs avait un contrat pour tourner de temps à autres de courts programmes (radio et télé) afin d'alimenter leur trésorerie. Les réalisateurs reversaient leur salaire au syndicat et n'avaient aucun droit sur les éventuels bénéfices de ces programmes.

Dwan tourna deux sujets pour la Guild, High Air est l'un d'entre eux.

Il s'agit d'une histoire entre un père (William Bendix) et son fils (Dennis Hopper), ce dernier réapparaît après de nombreuses années, son père divorcé ayant quitté le foyer familial. L'amour de ce fils le pousse à le rejoindre dans un métier difficile, foreur de tunnel sous-marin où le travail s'effectue sous haute pression. Le père est déçu car le rejeton a abandonné ses études.
L'accent est mis sur les lacunes affectives qui bouleversent l'itinéraire d'un individu, le sujet est original de par le milieu abordé, remarquablement dépeint en quelques lieux reconstitués en studio.
En plus de Bendix et Hopper, nous avons droit à la présence de Leo Gordon, vieux routier du western et du film noir, il joue le chef d'équipe.
C'est court, optimiste et efficace.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire