23 févr. 2014

Sranger than Fiction / L'incroyable destin de Harold Crick (2006) Marc Foster


- I'm Harold Crick.
- I know.

Si vous aimez les romans de Italo Calvino alors ce film est pour vous.

Une voix-off nous décrit la vie d'un personnage, Harold Crick (Will Ferrell), inspecteur des impôts, une vie très terne, solitaire et insipide. Le seul problème, façon de parler, du personnage est qu'il se met à entendre cette voix. Elle décrit avec justesse ses émotions, ses pensées. Normal puisque cette voix est celle de sa créatrice, une romancière, Karen Eiffel (Emma Thompson), qui peine à terminer son roman.
Si l'on accepte de rentrer dans ce principe narratif, excitant et ludique, l'on jubile à se laisser porter par la suite du récit : apprenant que Eiffel tient à le faire mourir il va se rebeller et tenter de vivre, il lui faut rencontrer son auteur d'autant plus qu'il vient de tomber amoureux de la pâtissière (Maggie Gyllenhaal) qui fait l'objet d'un contrôle fiscal qu'il dirige.
Aidé par un universitaire spécialiste de littérature (Dustin Hoffman) il va partir à la recherche de l'écrivain dépressif.

C'est émouvant un personnage qui ne veut pas mourir, le dispositif est d'une drôlerie, lorsque Dustin Hoffman conseille à Ferrell de ne rien faire, de ne pas faire avancer l'intrigue, de laisser l'intrigue venir à lui...
Allez, on ressort ses Calvino des étagères et on fait des cookies !

Derrière sa morale optimiste, Stranger than Fiction est surtout un film qui joue sur le plaisir de la fiction, de la narration dans lequel on aime beaucoup se laisser porter.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire