16 févr. 2014

Zu neuen unfern / Paramatta, bagne de femmes (1937) Douglas Sirk


Douglas Sirk se défend, dans ce film, d'avoir réalisé un film anti-anglais. Ces aristocrates, ces nouveaux capitalistes sont particulièrement lâches et superficiels. Le récit se déroule dans l'Angleterre victorienne, en 1846, et le mélodrame repose justement sur la faiblesse des hommes qui entourent l'héroïne, Gloria (Zarah Leander) qui va se sacrifier par amour pour un militaire sans réel tempérament, le capitaine Finsbury (Willy Birgel).
Le fait que ce soit un fermier, un homme simple, qui permette à Gloria de retrouver un sens à sa vie, tire plutôt le film dans un espace national-socialiste qui voulait renouveler les élites en faisant appel aux puissances de la terre. 
Mais tout ceci reste diffus et n'est aucunement appuyé, pas de quoi ranger le film dans la catégorie de propagande nazie. Peut-être est-ce même le contraire.

Zarah leander, égérie du IIIè Reich, n'a pas un charisme éclatant. C'est une sorte de clone entre Garbo et Dietrich, avec le visage de la première et la voix de la seconde, les actrices qu'elle rappelle sont trop présentes à l'esprit pour qu'elle puisse s'en détacher et provoquer une émotion. Emotion qui est absente du film, pour un mélodrame, c'est un peu dérangeant mais pas ici, les personnages sont idiots ou naïfs, d'une naïveté désincarnée. Au final c'est encore dans le bagne que les règles s'appliquent avec assurance, que le monde semble encore avoir une cohérence car au-dehors tout s'effondre, tout est laid ou creux (le final l'est assurément, ce choeur d'enfants, ce mariage improvisé est d'une superficialité étonnante).
Il faut alors voir le film comme la peinture d'une société, non pas l'anglaise mais celle de l'Allemagne nazie où ceux qui sont au pouvoir sont des usurpateurs, des fantoches qui endossent des costumes trop prestigieux pour eux. La mise en scène est à l'opposé des valeurs qui sont à l'oeuvre dans le récit, elle reste ferme, égale et d'une beauté que les personnages n'atteignent pas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire