1 mars 2014

Dead Reckoning / En marge de l'enquête (1947) John Cromwell


Ersatz de film noir.
Un film noir qui ressemble à un film noir mais qui n'a pas le goût d'un film noir. La présence de Bogart fumant cigarette sur cigarette n'y est pour rien, il fait le job sans plus, c'est vers Lizabeth Scott que le drame se cristallise, la pauvre est grimée pour ressembler à Lauren Bacall mais le subterfuge est grossier, j'aime sa voix légèrement éraillée toutefois sa présence ne crève pas l'écran et lorsqu'elle chante en play back le naufrage prend forme à une vitesse phénoménale.
Le récit se suit sans plaisir, quelques plans bien composés ponctuent le film (la scène où le personnage joué par Bogart se fait assommer suivie du montage mental du saut en parachute) mais au final rien ne vient épater le spectateur.
Marine Landrot évoque l'aspect parodique du film dans Télérama (daté du 1er mars), le drame est que la parodie est absente, la distance nulle. J'ai cru un instant que le play back allait sonner le début explicite d'un regard amusé mais non, c'est bien avec sérieux et sans profondeur que la suite se développe. La belle sur son lit de mort est amusante, casque de pansements posé sur la tête, end of the story, le spectateur peut vaquer à d'autres occupations.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire