3 mars 2014

L'art d'aimer (2011) Emmanuel Mouret


Première immersion chez Mouret, cela commence très très mal, cette ostentatoire exhibition de culture, livres, tableaux déposés partout m'irrite assez vite et puis, et puis la tonalité légère, les acteurs pris dans le dispositif narratif, les séquences qui reviennent puis se croisent sont parvenus à me rendre le tout agréable.
C'est très loin de la beauté profonde de Rohmer, c'est presque vain  mais cela se voit, au final, avec amusement car on sent une réelle écriture composée avec humour et intelligence, une intelligence futile mais sincère.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire