8 mars 2014

The Day After Tomorrow / Le jour d'après (2004) Roland Emmerich


Voilà, c'est fait, j'ai vu mon premier Roland Emmerich, je dis premier car au vu de ce film catastrophe je n'ai pas peur d'en voir un autre, mais attention, pas n'importe quand, un vendredi soir.
Le film du vendredi soir exige une fatigue et, chez moi c'est comme cela que ça fonctionne, une tolérance accrue.
Des climatologues qui tentent d'avertir des politiques aveugles sur les dangers que nous faisons courir à la planète n'est pas un thème novateur cependant si c'est Dennis Quaid et Ian Holm (pas assez présent) qui le proclament, cela passe beaucoup mieux.
Tout le tralala autour du sauvetage du gamin (Jake Gyllenhaal, très bon, comme d'habitude) pendant que madame (Sela Ward) sauve son patient est too much. Vous me direz, mais enfin, c'est le propre du genre, un film catastrophe se doit d'être too much. Et vous aurez raison. 
Alors passons sur les péripéties à hauteur d'homme pour ce qui est attendu : les effets spéciaux à savoir les destructions, les cyclones, les inondations et autres présents de Dame Nature... C'est pas mal du tout, nous avons notre content de scènes effrayantes, voir New York dans cet état glaciaire est assurément glaçant.
J'aime aussi, naturellement, voir les séquences où les américains franchissent le Rio Grande, dos mouillés, demandant l'asile écologique avec humilité, c'est une trouvaille scénaristique qu'ont certainement goûtée les demandeurs d'asiles et autres clandestins de nos pays privilégiés.
Un bon divertissement avec un soupçon de discours écologique, un soupçon seulement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire