12 mai 2015

Transparent / Saison 1 (2014)


Les frasques de la famille Pfefferman ont de quoi amuser, chaque membre de cette famille californienne est à la recherche de son identité sexuelle, voire de son identité tout court. Les réglements de compte se font avec ces quêtes multiples en arrière-plan.
Cependant ce n'est pas ce qui retient mon attention, c'est davantage la lumière de Los Angeles, les différents quartiers qui servent de décor, ce qui se passe entre et autour des personnages, une douceur de vivre particulière qui leur permet de se confronter à eux-mêmes. Ce que j'aime retrouver dans cette série est la ville entière, ce que l'on peut y faire, y trouver. 
Ville parfaite pour les âmes en perdition, l'énergie est là pour ceux qui veulent la prendre, la lumière baigne les corps et tout ce qu'il y a à découvrir insuffle de la légèreté pour qui en a besoin.
Souvent ces personnages sont las, terrifiés par ce qu'ils viennent de vivre ou de découvrir, alors ils font un pas de côté et la ville les accueille, une pause leur est offerte avant de replonger parmi les hommes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire