10 nov. 2015

Saul Bass : Anatomy of Film Design.


UCLA Film & Television Archive programme une soirée entièrement consacrée à Saul Bass à l'occasion de la parution d'un livre écrit par son directeur, Jan-Christopher Horak. Conférence où quelques films sont diffusés.


Mennen Baby Magic / 1962

Le premier est un spot publicitaire visible sur le net très facilement. Pour les amateurs de Saul Bass l'on perçoit de suite un art du montage et surtout de la segmentation du corps humain. J'entends par là cette manière de ne montrer qu'une partie du corps dans le champ, ce qui se retrouvera dans de nombreux génériques. D'une certaine constance formaliste.


The Searching Eye / 1964


Ce court de 18 minutes est réalisé pour le pavillon Kodak dans le cadre de la Foire Internationale de New York en 1964. Il met en scène un enfant qui découvre les beautés du monde, beautés étant captées par l'oeil de la caméra. C'est à la fois une ode à la nature et un éloge de la puissance technique de la caméra. Cette dernière restant au service du premier. Ainsi la fleur, de la naissance à l'éclosion, motif qui sera réinvesti avec brio dans le générique du Temps de l'innocence de Scorsese.
Une visée pédagogique nimbe le récit, volonté qui ne cessera d'accompagner le travail de Saul Bass. Ecologie, technique, humanisme. Tout est déjà présent, prêt à se développer de la plus belle des manières.


Why Man Creates / 1968


Comme son titre l'indique ce court traite du processus de création. Sujet éminemment didactique et envisagé comme tel. Des chapitres en détaillent les différentes étapes mais l'ensemble est vu culturellement, historiquement, politiquement. Les propos sont synthétiques, drôles et la forme décline une variation de traitement qui force l'admiration. 


The Solar Film / 1980



Film dédié à l'énergie solaire, produit par Robert Redford. Un jeu subtil de variations autour de la sphère sert de fil conducteur au propos. Savoir, humour et beauté sont les forces qui sont mises au service du discours écologique. 

Quest / 1984


Scénario de Bradbury. 
La naissance d'un enfant. Un groupe d'individus vivant dans les ténèbres cherchant l'élu, celui qui réussira à les sauver. L'enfant doit apprendre beaucoup avant de partir accomplir la mission seulement il vieillit très vite et ne revient pas. Une nouvelle naissance et cette fois l'espérance renaît.

L'univers décrit dans ce court-métrage de fiction est grandiose, fait d'étapes différentes, tel un jeu d'arcade où le héros doit s'affranchir de nombreuses épreuves. Bass parvient à distiller une réelle angoisse grâce à sa maîtrise graphique et lorsque le final arrive nous ressentons avec émotion la délivrance. Le message est bien reçu, Bass veut que nous ouvrions les yeux sur la beauté qui nous environne, elle est là, accessible, à nous de la percevoir et de la préserver.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire