10 janv. 2016

The Hateful Eight (2015) Quentin Tarantino


C'est un superbe premier plan qui ouvre le film, sa lenteur m'a conquis de suite, j'aime les cinéastes qui prennent leur temps. Je me disais que le film allait être sérieux, austère et puis non. Les dialogues, les situations sont toutes fidèles à l'auteur.
L'humour, la tension sont au rendez-vous mais je reste sur ma faim, pourquoi nous assener cette voix-off lors du flash-back, cela m'a complètement sorti du film et Channing Tatum m'a laissé de marbre.
Le ralenti sur les paroles de Samuel L. Jackson ne m'a pas convaincu non plus.
La performance de Jennifer Jason Leigh, en revanche, emporte mon adhésion au plus point, je retournerais bien voir le film pour elle, pour Kurt Russell également. Madsen et Roth sont sous-employés, Walton Goggins est une révélation et Bruce Dern est lui-même, c'est toujours un bonheur de le retrouver.

Des longueurs certaines plombent le film que les beaux plans de paysages enneigés sauvent, j'ai vu le film en 70mm, c'était magnifique. La séquence gore est jubilatoire, j'aimerais beaucoup que Tarantino signe un film moins référentiel, plus premier degré mais ce ne serait plus Tarantino.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire