3 avr. 2016

Jagal / The Act of Killing (2012) Joshua Oppenheimer


Des centaines de milliers de communistes ou sympathisants communistes sont morts en Indonésie en 1965-66, assassinés par des milices paramilitaires d'extrême-droite. Le réalisateur donne la parole aux bourreaux et, plus encore, leur permet de rejouer les scènes dans des mises en scène de leur choix.

D'abord extrêmement dérangeant le film devient fascinant, la culpabilité arrive par la fiction, par le jeu d'acteur, où le bourreau se met à la place de la victime. Ce qui devient impossible pour certains, l'empathie, devient accessible à d'autres. 
J'ai vu le film dans sa version longue et je reste stupéfait devant ce qui se joue devant la caméra, les paroles désinhibées de brutes épaisses et la lente descente aux enfers de certains des bourreaux, hantés par leurs crimes. Ce documentaire ne ressemble à aucun autre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire