29 janv. 2017

Florence Foster Jenkins (2016) Stephen Frears


New-York, 1944, une riche héritière, passionnée par la musique, prend des cours de chant et donne parfois des concerts privés. Son époux l'entoure avec affection et fait tout pour ne pas qu'elle puisse se rendre compte que sa voix est horrible.

Le film commence comme un polar sordide qui verrait toute une bande de vautours plumer une vieille femme sans défense mais se poursuit en un conte romantique un peu triste mais touchant. Du coup l'on se sent un peu manipulé puisque nos rires deviennent coupables. Frears témoigne beaucoup de tendresse pour ses personnages et l'on sort du film quelque peu ému et attendri devant cette vie étrange mais vécue sous le signe de la passion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire