27 avr. 2017

L'adversaire (2002) Nicole Garcia


L'affaire Romand, dans ses détails, est assez fidèlement représentée mais ce n'est pas suffisant pour en faire un bon film. Garcia a adopté un parti pris narratif que l'on peut discuter, cette construction en flash-back ne me convainc pas réellement, elle parait assez artificielle, surtout si l'on connait le sujet. En revanche la tonalité du film, son rythme m'ont emballé notamment les séquences récurrentes où Romand est en voiture, passant ses journées sur les aires de repos d'autoroutes, dans des cafétérias glauques. Ces espaces qui sont essentiellement des espaces de transit deviennent pour le personnage des lieux de vies et la beauté en est absente. Je trouve Auteuil convaincant, notons également la présence bienvenue des plages synthétiques dépressives de Badalamenti.

19 avr. 2017

Blue Ruin (2013) Jeremy Saulnier


Au début nous suivons un clochard. Assez organisé, discret. Un flic vient lui apprendre que l'assassin de ses parents va sortir de prison, il va se venger.
Film réaliste, classique dans la mesure où la réalisation ne se perd pas dans les effets inutiles. C'est avec plaisir que l'on plonge avec le personnage dans cette quête sanglante. Tous les éléments ne sont pas expliqués de suite, c'est une portion de vie qui nous est donnée, telle qu'elle pourrait se passer, avec ses silences et ses moments d'explosions. Un film percutant et intense.

18 avr. 2017

Juste la fin du monde (2016) Xavier Dolan


Un homme revient chez lui après une longue absence dans l'intention d'apprendre à sa famille sa mort à venir.
Des passages redondants, hystériques et assez pénibles, d'autres téléphonés cependant la magie opère par moments, donnant au film un souffle irrégulier.

La loi du marché (2015) Stéphane Brizé


Un chômeur (Vincent Lindon) tente de joindre les deux bouts. 
Rien de réjouissant dans ce récit d'une lutte quotidienne, l'individu tente de ne pas être broyé dans un monde qui manque de chaleur, de compassion et de beauté. La vraie vie pour certains, telle qu'elle se déploie, implacable, violente. Belle plongée réaliste qui nous donne envie de respirer un air plus pur.

Cave of Forgotten Dreams (2010) Werner Herzog


Herzog a accès à la grotte Chauvet et nous fait partager la dimension totalement unique de l'endroit.
Des dessins de plus de 30 000 ans sont intacts, la magie opère intensément.
Il est passionnant et émouvant de se mettre dans les pas de ces hommes venus projeter sur la roche l'univers qui les entouraient alors, de percevoir les signes de leur spiritualité, de leur manière d'entre en contact avec les mystères du monde.

The Confessions of Thomas Quick (2015) Brian Hill


Suède. Au sein de la tranquillité d'un asile, un patient, au cours de ses nombreuses séances de thérapie, se met à avouer des meurtres où la pédophilie se mêle au cannibalisme.
Le parti-pris narratif de ce documentaire est intéressant, il témoigne de la puissance de la parole et de l'écoute aveugle de ceux qui la reçoivent, plus encore de la légèreté pour ne pas en dire davantage des professionnels qui entouraient cet homme singulier. 

16 avr. 2017

Metallica : Some Kind of Monster (2004) Joe Berlinger & Bruce Sinofsky


Trois ans avec Metallica ou comment un groupe qui a vendu des millions d'albums tente d'en créer un nouveau, sans bassiste, avec un membre qui part en cure de désintoxication...
L'ego, la vie de famille, le besoin de créer, le tout sous la supervision d'un psy et du producteur de l'album.
Intéressant.

15 avr. 2017

Five Came Back (2017) Laurent Bouzereau


Laurent Bouzereau est connu pour réaliser des suppléments de qualité qui complètent admirablement les éditions DVD / BR de nos films préférés. Il réalise ici un documentaire qui relate la manière dont Hollywood a gérer la Deuxième Guerre mondiale à travers cinq réalisateurs qui se sont engagés : John Ford, George Stevens, Frank Capra, William Wyler et John Huston. Chacun à leur manière. 
Francis Ford Coppola, Steven Spielberg, Guillermo del Toro, Paul Greengrass et Lawrence Kasdan viennent sont les intervenant de luxe qui viennent faire la causette devant la caméra.
Les images d'archive sont excellentes et la mise en contexte de cette période est remarquablement faite.

6 avr. 2017

Hell or High Water (2016) David Mackenzie


Superbe scénario qui traite une réalité économique sous un angle original. Deux frères braquent des banques avec un rythme  qui peut ressembler à une frénésie suicidaire, leurs motivations sont peu à peu dévoilées et le récit gagne en intérêt. Le traitement du duo de rangers donne au film la légèreté nécessaire pour diluer la lourdeur de la trame principale.
Tourné en Arizona et au Nouveau Mexique, c'est un polar moderne qui conserve la tradition sociale du genre inscrit dans des décors frappés par un soleil permanent. 
Le conflit entre la loi officielle et celle morale, implicite et plus ancienne, tension que l'on retrouve dans de nombreux westerns, est parfaitement illustré ici.