23 mai 2017

The Wizard of Lies (2017) Barry Levinson


L'affaire Madoff sidère, de la même manière que l'affaire Romand. Il y a le mensonge et la capacité à en tenir toutes les ramifications des années durant jusqu'à l'inéluctable. Les deux personnages sont des psychopathes dans la mesure où l'empathie est une notion qui leur est totalement étrangère. Levinson va vite pour brosser le portrait et le système de l'escroc Madoff. Trop vite ou alors pas assez dans la psychologie même du personnage. De Niro fait le boulot mais il faut noter que le propos est centré sur la sphère familiale de Madoff, notamment ses deux fils. Du coup les attentes sont déçues en dépit de l'éclairage donné sur le point évoqué ci-dessus. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire