22 juin 2017

An American Werewolf in London (1981) John Landis


Cela faisait longtemps que celui-ci me faisait de l'oeil... Un peu déçu, j'imagine qu'en 1981 les effets spéciaux devaient impressionner, ils le sont encore pour quelques séquences mais le reste ne m'a as vraiment plus, la tonalité de l'ensemble, le rire complice avec le spectateur... Les références cinématographiques sont amusantes, les paysages écossais sublimes mais l'ennui s'installe rapidement et persiste.

21 juin 2017

Harold and Maude (1971) Hal Ashby


Film extrêmement original et attachant. Harold (Bud Cort) est un jeune adolescent qui s'ennuie à mort dans la riche demeure familiale. Cet ennui profond l'amène a développer un goût pour le morbide, les faux suicides, les enterrements... Lorsqu'il rencontre Maude (Ruth Gordon), sa vie change car l'octogénaire est fantasque, croque la vie à pleines dents, se moque des conventions. Un détail tatoué sur sa peau explique peut-être sa philosophie, le refus de l'ennui, du système, de la coercition. 
Ces deux personnages pétillent ensemble et le film évoque un passage de relais, une leçon morale où jamais le spectateur ne s'ennuie, où l'émotion se mêle aux rires. L'enseignement devient alors un plaisir de tous les instants.

20 juin 2017

Haywire (2011) Steven Soderbergh


Film d'action où un agent spécial, Mallory Kane (pulpeuse et athlétique Gina Carano), se fait piéger. La vengeance suit.
Bien rythmé, le film enchaine les scènes d'action avec une belle maestria. C'est ce que l'on demande principalement au genre. Reste une brochette d'acteurs qui (tré)passe pour rendre service à Soderbergh et pour nous faire plaisir.

La Trêve (2016) Matthieu Donck


Une série plaisante venue de Belgique. Polar autour de la mort mystérieuse d'un jeune joueur de foot togolais, la série traverse les différentes couches de la population d'un village, l'enquête étant menée par un inspecteur qui a vécu un moment dans la région mais qui est principalement de la ville.
Atmosphère soignée, bon usage des décors extérieurs, le scénario laisse la place au suspens. Beau travail sur le son. 

19 juin 2017

The Duel at Silver Creek (1952) Don Siegel


Petit western, assez court, 1h10 environ au scénario intéressant. C'est le rookie, The Silver Kid (Audie Murphy),  qui est mis en valeur et pas le héros habituel. Le Marshal plein d'expérience ne cesse de commettre des erreurs, se fait mener en bateau et devient presque inapte au tir tandis que le jeune assistant lui sauve la mise plusieurs fois.
La manière dont le scénario est construit le met en valeur, le récit commence par mettre en place le contexte lié au Sliver Kid puis l'on passe au Marshal. Ce n'est que plus tard que Siver Kid revient dans le récit, au moment précis où l'ainé a besoin de lui.
Le reste est assez plan plan, notons la présence moustachue de Lee Marvin et quelques mouvements audacieux de caméra dans les scènes d'action finales.

16 juin 2017

S Is for Stanley (2017) Alex Infascelli


Pendant audio-visuel du livre consacré au chauffeur personnel de Stanley Kubrick, Emilio D'Alessandro, qui devint rapidement son factotum. Homme simple et dévoué, Emilio est de ceux qui permettent à d'autres de plonger plus avant dans leur travail car le quotidien est géré avec confiance. C'est une amitié qui se forge avec les années, basée sur l'admiration et la confiance. C'est aussi un lien dévorant mais est-il possible qu'il en soit autrement dans la fréquentation d'un homme comme Kubrick.

7 juin 2017

Narcos (2015-2016) Chris Brancato


Ascension et chute de Pablo Escobar. La première saison pêche par son systématisme, les scènes de violence alternent avec les scènes plus charnelles conjuguées avec les échecs des représentants de la loi. La deuxième saison est mieux réalisée, un style plus séduisant, un montage plus intéressant et un travail sur le son pertinent. 
Mon principal problème est le casting, je ne suis pas vraiment fan de Wagner Moura, ni de Boyd Holbrook. Pedro Pascal m'a bien plus enthousiasmé ainsi que Cristina Umana. 
Ce qui emporte l'adhésion est la volonté de tourner en Colombie, Bogota apporte un vernis incontestable à la série.